Assurance auto malus, de quoi s’agit-il ?

0
66

Assurance auto malus : le malus appliqué à votre assurance auto. Explications et détails sur ce point qui revient cher, et empêche certains conducteurs de trouver un assureur.

Bonus/malus : comment ça marche ?

Les assurances, comme chacun sait, relèvent d’un calcul : paramètres et variables servent à déterminer le montant de vos cotisations, un montant qui peut être différent selon le type de conducteur (jeune conducteur, conducteur expérimenté,…), le profil et le véhicule utilisé (auto, moto, scooter, et, surtout, la puissance de chacun).

Ce calcul des assurances est un calcul assez savant, qui plonge ses racines dans une longue histoire, qui touche aux probabilités, à l’anticipation, à la mesure de l’incertain,… Pour en savoir plus : Métaphysique de l’assurance.

Un des ses paramètres qui a un poids considérable sur le montant de votre contrat d’assurance, c’est le bonus/malus. Avec un bonus, vous réussirez sans doute à obtenir une assurance pas chère ; avec un malus, c’est moins sûr… Il est même possible que vous rencontriez des difficultés pour trouver un assureur !

Assurance auto malus, explication
Bonus/malus : un coefficient qui fait considérablement varier votre facture

Assurance auto malus, en effet, de quoi s’agit-il ?

Le bonus/malus influe fortement sur la somme que vous versez à votre assureur (et qu’on appelle la prime d’assurance ; attention ! c’est une prime pour lui, pas pour vous !). On indiquera ainsi leurs caractéristiques :

  • Bonus et malus s’appliquent à votre prime d’assurance
  • ils sont calculés chaque année
  • 1 bonus fait baisser votre prime d’assurance
  • 1 malus fait augmenter votre prime d’assurance

Les termes officiels dans le jargon des assureurs sont les suivants : on dit que le système bonus/malus est un système de réduction-majoration du contrat d’assurance. On l’appelle aussi “coefficient de réduction-majoration”.

Assurance auto malus

Une assurance auto malus recouvre 2 significations :

  • le malus appliqué à votre assurance auto
  • un type d’assurance spécialement dédié aux conducteurs qui ont un malus

Plusieurs cas peuvent expliquer l’application d’un malus à votre contrat, mais on dira qu’en général, le fonctionnement du bonus/malus est très facile à comprendre et se rapporte directement aux accidents.

Plus d’accidents = malus = plus de cotisations à payer.

Des accidents, oui, mais pas tous les types d’accidents, et pas tous les types de véhicules non plus.

Assurance auto malus, accident responsable
Un accident responsable = malus

Certains véhicules n’ont pas d’assurance auto malus (ne sont pas susceptibles de recevoir un malus) :

  • les scooters ou motos jusqu’à 125 cm3
  • les véhicules servant l’intérêt général (comme les ambulances, les véhicules des pompiers, du SAMU, etc.)
  • les autos de collection
  • tous les véhicules dits agricoles (tracteurs,…) et forestiers

De même, certains sinistres n’entraînent pas de malus, car ils n’engagent pas la responsabilité de l’assuré :

  • vols
  • incendies
  • bris de glace (pare brise, lunette arrière,…)
  • un accident survenant à votre véhicule en stationnement (et sans responsable identifié)

Calcul du malus

Il faut retenir 2 choses quant au calcul du malus :

  • le système bonus/malus correspond à un barème fixe (identique pour tous les assureurs et assurés)
  • ce système, en revanche, s’applique sur un montant variable, qui est la prime d’assurance

La prime d’assurance est fixée par votre assureur, et peut donc varier d’une compagnie à l’autre, mais aussi d’un assureur à l’autre (à l’intérieur de la même compagnie). C’est pour cette raison que lorsque vous souscrivez à une première assurance, ou que vous voulez changer d’assurance auto, il est important d’utiliser les comparateurs d’assurance auto, de réaliser des devis d’assurance (les devis assurance auto, dans notre cas, mais cela vaut pour tous les types d’assurances), et, surtout, d’en réaliser plusieurs, afin d’être au courant de toutes les offres.

Vous n’avez pas le temps de comparer vous-mêmes les offres ? Vous désirez l’aide et l’assistance d’un professionnel ? C’est possible, avec les courtiers d’assurances.

Le barème de calcul du bonus/malus, au contraire, est fixe. En cas d’accident responsable (où l’assuré est reconnu responsable du sinistre), une majoration de 25% est appliquée à la prime de départ. Soit on multiplie par 1,25 le coefficient de départ.

Ou, selon le tableau de calcul du malus suivant :

Nombre d’années après souscription Coefficient malus Calcul Pour une prime de 1000€
0 1 1 000€
+1 1,25 1*1,25 = 1,25 1 250€
+2 1,56 1,25*1,25 = 1,56 1 560€
+3 1,95 1,56*1,25 = 1,95 1 950€

Le coefficient de départ se rapporte à 2 variables :

  1. votre ancienneté
  2. vos accidents

A la souscription, vous avez un coefficient de 1 ; si vous avez un accident, il augmente. Si vous n’avez pas d’accident il baisse (5% de diminution chaque année).

Attention ! Ce tableau est fictif, et suppose que vous ayez un accident responsable chaque année, ce qui est beaucoup !

On remarquera cependant une chose : l’assurance auto malus atteint rapidement un montant assez élevé. C’est aussi vrai dans le cas inverse, pour le bonus d’assurance auto.

Le montant maximal du coefficient est fixé à 3,5 : autrement dit, avec un calcul rapide, on voit qu’avec une prime d’assurance de départ de 1 000€, un contrat d’assurance peut varier de 1 000€ à 3 500€, par rapport à vos accidents seulement. Cela trace des écarts énormes.

Assurances malussés

Les problèmes occasionnés par le malus sont divers :

  • un malus fait augmenter votre prime d’assurance
  • un malus peut entraîner une résiliation de la part de votre assurance
  • un malus vous suit, d’une assurance à l’autre, parce qu’il fait partie de votre historique d’assuré

Pour cette raison, le malus constitue une catégorie à part entière d’assurés, et pour lui, les assureurs ont créé un nouveau type d’assurance : l’assurance auto malus, ou l’assurance pour malussés.

Assurance auto malus, résiliés
Des assureurs prêts à faire confiance aux conducteurs malussés !

En effet, les assurés qui se sont vu résilier leur contrat par leur assureur, ont du mal à retrouver un nouvel assureur, prêt à s’engager pour indemniser des “sujets à risque élevé”. Cette résiliation, notons-le, si elle est rare, arrive cependant, et les causes en sont bien déterminées.

Entraînent une résiliation de contrat de la part de l’assureur :

  • 3 bris de glace consécutifs
  • trop d’accidents
  • alcootests positifs
  • retards aggravés dans le paiement des cotisations
  • excès de vitesse trop nombreux

Un contrat résilié, c’est un conducteur malussé qui aura du mal à retrouver une assurance auto.

Pour cette raison, on l’a dit, les compagnies d’assurance ont inventé une assurance auto malus, spécialement dédiée aux assurés peu sages. AXA assurance auto en propose une, mais pas seulement.

Et désormais, des compagnies se consacrent entièrement à l’assurance auto malus, afin de récupérer tous les conducteurs exclus des compagnies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here