MSA, la Mutualité Sociale Agricole

0
87

La MSA (Mutualité Sociale Agricole) est un organe régi par la législation générale des mutualités, comme la CRAM ou la CARSAT. L’ensemble de sa mission tourne autour de la protection des travailleurs agricoles et de leurs ayants droits. La MSA se base sur l’assistance mutuelle pour prévenir les risques du métier. Ses membres s’attribuent ainsi certains droits et garanties, sociaux et professionnels, en contrepartie du versement d’une quote-part.

La MSA, alliée de la vie professionnelle

La MSA soutient le domaine de la profession agricole en prenant en charge la médecine du travail et la prévention des risques liés à l’emploi. Elle assure également, le temps venu, la retraite (assurance retraite) et la vieillesse (assurance vieillesse) de ses affiliés.

Médecine du travail

Elle prend en charge le remboursement des frais médicaux de ses adhérents. Ces dispositions sont liées à la maladie (coût des médicaments et accessoires médicaux), le remboursement des soins, la maternité. Elle couvre aussi les indemnités pour invalidité et les allocations dues aux accidents de travail.

Toutefois, l’objectif principal est la prévention des maladies et la réduction des risques liés à la profession des agriculteurs (port d’équipements de protection). Elle s’emploie, parallèlement, à contrôler la démographie rurale, un facteur non négligeable sur l’échiquier du monde agricole.

MSA, partenaire du monde agricole
MSA, partenaire du monde agricole

Vieillissement de la population

Sur le territoire français, la répartition des professionnels de santé est assez problématique. Face à cette situation, la MSA garantit une offre de soins à la portée de tout le milieu rural. Aux complexités de déplacement dues au vieillissement de la population, elle propose des services et des dispositifs de prise en charge adéquats.

La création de centres de santé à fonctions multiples contribue ainsi, en milieu rural, à l’amélioration des suivis des maladies liées à la vieillesse, comme préconise la CNAV (Caisse nationale de l’assurance vieillesse). Par exemple, la maladie d’Alzheimer.

Elle planifie la gestion du transport, pour favoriser non seulement la constance et la continuation des traitements pour les malades isolés, mais aussi leur accès aux services de soin.

La gestion du stress et du burn-out

Face au malaise qui régit actuellement le monde agricole français, le service de prévention du « mal-être » est de plus en plus sollicité. Pour soutenir des personnes en détresse, la MSA a mis en place une unité multidisciplinaire. Son objectif est clairement d’écarter le risque de suicide.

Elle est composée notamment d’un médecin du travail et d’un conseiller qualifié pour évaluer les risques professionnels. Mais aussi d’ une assistante sociale, d’un médecin-conseiller, d’un agent d’accueil dans les agences à proximité,… Ainsi que d’un personnel à distance (téléconseiller pour recevoir des appels et donner des conseils à distance).

Il s’agit d’apporter un soutien moral et physique auprès de la personne touchée ou de son entourage.

MSA, Un soutien apporté à un secteur en difficulté
Un soutien apporté à un secteur en difficulté

MSA face à la vie sociale

Nonobstant les prestations versées à ses affiliés comme les retraites et autres avantages sociaux, la MSA prend aussi en charge les cotisations sociales (collecte et contrôle) des entrepreneurs employant de la main-d’œuvre. Ainsi que celles des non-salariés. Un service qu’elle remplit par l’intermédiaire des agences réparties sur tout le territoire.

La MSA s’évertue à apporter des simplifications pour les démarches des entreprises agricoles :

  • les procédures de déclaration et de paiement des cotisations de retraite complémentaire (sur le compte des organismes partenaires)
  • les démarches pour l’octroi d’une indemnité de chômage (assurance chômage) si le cas se présente
  • l’assistance en formation professionnelle des travailleurs agricoles (initiation aux nouvelles techniques indiquées pour l’agriculture, emploi de pesticides, achat de nouveaux engins)
  • participation à la mise en œuvre et au suivi des réformes législatives qui incombent à ses ressortissants

La MSA propose aussi ses services à des exploitations agricoles et aux salariés pour faire face à la précarité de l’emploi.

Elle assiste les jeunes entrepreneurs dans leur installation, facilite les différentes procédures administratives et accompagne ses affiliés dans les complications qu’ils pourront rencontrer.

Logo de la MSA
Logo de la MSA

La MSA et ses délégués

Un élément significatif et pertinent, c’est que la MSA emploie la formule d’un « guichet unique ». Un adhérent n’a qu’un seul organisme auquel s’adresser, tant pour le versement de ses participations que pour le recouvrement de ses indemnités.

Une autre spécificité de la MSA est l’élection des délégués représentants de chaque canton. En 2015, ils sont 24 000 élus sur l’ensemble du territoire métropolitain. Ces délégués assument 3 grands rôles :

  • Assurer les liens entre les caisses et les adhérents en informant ces derniers et en remontant les différents avis des membres auprès des caisses
  • Être présent dans les actions locales voire en être l’initiateur
  • Représenter la caisse à un niveau local

L’implication des délégués et leur visibilité élargie ne font que renforcer les actions de la MSA.Parmi ces délégués, mille d’entre eux sont des administrateurs siégeant dans les conseils d’administration des caisses. Ils participent aux gestions des organismes et orientent les politiques sociales.

Quelques chiffres sur la MSA

La Mutualité Sociale Agricole couvre en 2016 un peu plus de 5 millions de personnes. Elle verse annuellement 28 milliards d’euros pour ses affiliés et collecte, en retour, 11 milliards d’euros de cotisation. La différence est couverte par diverses sources de financement, par l’impôt ou d’autres transferts financiers.

Plus de 50 % des prestations sont affectées à des dépenses liées à la maladie, au remboursement des frais de thérapie, à l’achat des médicaments. Et 40 % pour la couverture de la retraite de base et de la retraite supplémentaire. La famille requiert les 3 % pour les aides au logement et les différentes allocations familiales.

Répartition du versement des prestations sociales par la MSA
Répartition du versement des prestations sociales par la MSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here