Assurance téléphone, est-ce vraiment utile ?

0
179

Une assurance téléphone est justifiée par son prix assurance raisonnable, le prix exorbitant des appareils dernier-cri, ainsi que par l’appétit des voleurs vis-à-vis de ce type d’appareil. Dès la formule de base, elle inclut aussi toute une palette de garanties pouvant être optimisées avec des options. Les contrats proposés par diverses compagnies comportent néanmoins tout un lot de clauses d’exclusion. Celles-ci reposent alors la question de l’utilité de ce type de couverture.

Pourquoi souscrire une assurance téléphone ?

Une assurance téléphone est très utile pour trois raisons :

Des appareils de plus en plus chers

Les opérateurs de téléphonie, les banques et les compagnies d’assurance mettent en avant le prix de plus en plus élevé des appareils, pour inciter les utilisateurs à les assurer. Cette hausse est entre autres à mettre sur le compte du caractère sophistiqué des appareils dernier-cri. L’on parle d’un véritable condensé de nouvelles technologies.

Une étude Finaccord a pourtant permis d’établir que seuls 10,8 % des utilisateurs assurent leurs appareils. Un faible intérêt qui s’explique par la méconnaissance du prix réel des appareils. Celui-ci étant souvent masqué par des subventions, en contrepartie d’un abonnement longue durée.

Toutefois, la question peut rapidement refaire surface, en cas de sinistre (vol ou casse) survenant hors de la période d’engagement. En effet, l’indemnité de remplacement sera alors très modeste. De plus, si le sinistre se produit durant les premiers mois d’abonnement, mieux vaut penser à remplacer rapidement l’appareil, au risque de se sentir davantage perdant en continuant de payer les forfaits mensuels.

Des appareils de plus en plus chers sécurisés par assurance téléphone
Des appareils de plus en plus chers

Une assurance à coût raisonnable

Une comparaison entre le coût de la garantie et le prix d’un téléphone permet certainement de persuader les plus sceptiques. Une couverture sur 2 ans d’un Smartphone à 600 euros tourne effectivement aux environs de 200 euros. De surcroît, au terme de cette période, l’utilisateur aurait engrangé assez de points de fidélité pour acheter un nouvel appareil.

Le coût sera d’autant plus raisonnable dans le cas d’un contrat couvrant plus d’un appareil. Dans le cas d’un contrat simple, il suffit d’ajouter une dizaine d’euros pour assurer l’appareil du conjoint, et une autre dizaine d’euros pour ceux des enfants.

Dans le collimateur des voleurs

Les utilisateurs d’appareil haut-de-gamme ont tout intérêt à souscrire une assurance. Rien que durant le mois d’octobre 2016, la préfecture de police de Paris a effectivement enregistré 1 260 plaintes concernant des vols de téléphones dans les transports parisiens. 68 % des appareils sont à écran tactile et la plupart des iPhone.

Assurance téléphone permet de lutter contre le vol
Les vols d’iPhone sont les plus fréquents

Aperçu sur les garanties

Une assurance téléphone de base inclut tout un lot de garanties. Pour davantage de protection, il suffit de les optimiser avec certaines options. À noter que la plupart du temps, la protection est valable aussi bien en France qu’à l’étranger.

La garantie tous opérateurs

Offrant une couverture dans le cadre d’un usage privé, la garantie tous opérateurs prend en charge tout type d’appareil, quelles qu’en soient la marque et la date d’achat. Bien entendu, comme son nom le laisse supposer, elle ne fait aucune restriction en termes d’opérateur de téléphonie.

La garantie remplacement

La garantie remplacement entre en jeu en cas de « vol caractérisé ». L’appareil et la carte SIM seront alors remplacés.

La garantie communication frauduleuse

La garantie communication frauduleuse couvre les coûts des appels ou SMS émis depuis l’appareil, à la suite d’un vol et avant le blocage de la ligne.

Option « Vol et bris »

Cette option vient compléter une assurance téléphone de base, laquelle concerne uniquement le vol. Se matérialisant par un remplacement ou une réparation, elle couvre un dommage accidentel ayant causé la casse de l’appareil. Pour en bénéficier, il suffit parfois d’ajouter moins d’une dizaine d’euros supplémentaires.

Option vol et bris dans l'assurance téléphone
Option vol et bris

Des clauses d’exclusion

Une assurance téléphone comporte néanmoins tout un lot de clauses d’exclusion. Elles se rapportent notamment à deux points cruciaux : la nature du vol et la casse de l’appareil.

Vol caractérisé

La garantie couvrant le vol concerne uniquement celui dit « caractérisé ». L’on parle alors d’un vol associé à une violence ou une effraction. Il peut s’agir d’une violence verbale, mais lors de la déclaration, il faudra s’appuyer sur le témoignage d’un tiers, pour espérer se voir indemniser.

Certains assureurs proposent toutefois une garantie couvrant le vol à la tire ou à l’arraché, mais son coût est pratiquement le double de celui de la garantie de base. Il faut par la suite débourser quelques dizaines d’euros de plus pour étendre la garantie au vol à la sauvette.

Casse de l’appareil

La couverture concernant la casse de l’appareil est aussi émaillée de quelques clauses d’exclusion. La plupart du temps, l’assuré ne sera effectivement indemnisé que si l’avarie résulte d’un événement extérieur, lequel restera à prouver. Ainsi, s’il a simplement laissé tomber son appareil, par inadvertance ou par maladresse, la couverture ne s’applique pas.

La casse garantie est plus précisément définie comme une détérioration répondant à trois critères :

  • Visible extérieurement
  • Ayant un impact sur le bon fonctionnement de l’appareil
  • Résultant d’un accident ou impliquant une tierce personne

La garantie prenant en charge la casse exclut également l’oxydation, savoir : le dégât résultant de l’exposition de l’appareil à l’humidité. En outre, si l’assuré est bousculé par un tiers et son téléphone s’en trouve cassé, la garantie peut entrer en jeu. Ce cas précis pouvant aussi engager la responsabilité civile de la tierce personne. À noter qu’en cas de casse, l’assuré dispose de 5 jours pour faire sa déclaration, au risque de se voir refuser l’indemnisation.

Des alternatives ?

Ces clauses d’exclusion servent de référence aux plus sceptiques. Ces derniers mettent notamment en avant l’idée qu’une assurance habitation couvre déjà le téléphone quand celui-ci se trouve à l’intérieur du logement. Dans le cas contraire, il suffirait de souscrire la garantie optionnelle « objets personnels ».

En outre, il existe bel et bien des contrats d’assurance habitation prenant en charge les effets personnels de l’assuré. Ils couvrent ainsi un vol de téléphone subi à l’extérieur. On note aussi les garanties vol ou bris de glace qui offrent une couverture aux appareils nomades.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here